• La foi triomphe du monde

    1 Jean 5:2-4

    [2]Nous connaissons que nous aimons les enfants de DIEU, lorsque nous aimons DIEU, et que nous pratiquons ses commandements.

    [3]Car l'amour de DIEU CONSISTE A GARDER SES COMMANDEMENTS. Et ses COMMANDEMENTS NE SONT PAS PÉNIBLES,

    [4]parce que tout ce qui est né de DIEU triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi.

    Si toi mon frère ou ma soeur trouve encore les COMMANDEMENTS de CHRIST pénible, non seulement tu traites LE SEIGNEUR JÉSUS de menteur car il a dit que sont joug  est léger. Et tu dois te poser la question de savoir si tu es véritablement né de DIEU car le seul désir d'un né de DIEU, n'est rien d'autre qu'obéir à DIEU avec joie, avoir toujours la crainte de lui déplaire

    Alors, si nous aimons DIEU, nous aimerons tous ceux qui sont nés de Lui. Mais le danger est de remplacer cet amour qui vient de DIEU par un amour simplement humain . Si nous aimons les frères parce qu’ils nous sont agréables, qu’ils ont les mêmes pensées que nous ou qu’ils nous ressemblent par le rang social ou leurs habitudes de vie, nous ne les aimons pas comme ENFANTS de DIEU. Si DIEU LUI-MÊME n’a pas la première place dans notre cœur, ce qui est appelé amour des frères est une séduction d’autant plus subtile qu’elle se revêt du nom de l’amour. Un véritable amour pour les frères ne prend pas son parti de leur DÉSOBÉISSANCE À DIEU. Il prie pour eux et les reprend si nécessaire, même au prix de souffrances. Nous  ne cherchons pas nos propres intérêts, mais ceux de JÉSUS-CHRIST.

                AIMER DIEU et GARDER ses COMMANDEMENTS est la preuve déterminante de l’amour pour ses frères. L’amour n’est donc pas d’abord une expérience émotionnelle ou un engagement pratique , il est une OBÉISSANCE À DIEU, CONSCIENTE et RÉFLÉCHIE. En obéissant à DIEU, nous pouvons devenir des canaux par lesquels jaillit la bénédiction pour nos frères. Si nous aimons nos frères, nous révélons L’AMOUR de DIEU. Nous le pourrons si nous réalisons que « les freres(saints) seront dans nos pensées dans la mesure où les pensées de CHRIST à leur égard nous seront connues et précieuses .

    L’AMOUR pour DIEU, comme celui pour les frères, s’identifie à L'OBÉISSANCE aux COMMANDEMENTS de DIEU. Alors quelle est la ressource pour les accomplir ? LA FOI. Tout dans ce monde s’oppose à CETTE OBÉISSANCE à DIEU. Cela pourrait nous décourager, mais l’apôtre nous fortifie en affirmant que le vrai chrétien est déjà victorieux du monde. Fondamentalement, il est vainqueur, DIEU le voit ainsi. SA FOI est déjà en elle-même, par le seul fait de son existence, une victoire sur le monde. Elle est aussi le secret pour rester vainqueur.

                Les pressions morales sont fortes sur les chrétiens : valeurs relatives d’une société rebelle, et sans DIEU, convoitises, courants de pensées qui rejettent DIEU, persécutions même. Eh bien, la foi ne s’arrête pas au monde et à ses obstacles, elle s’élève au-dessus de tout cela et voit Celui qui est invisible (JÉSUS CHRIST) voir (Hébreux 11 : 27). L’apôtre tourne nos regards vers CHRIST : IL A VAINCU LE MONDE (Jean 16 : 33), ET NOUS A PARLÉ DES CHOSES DU CIEL.

    BONJOUR DANS LA PAIX DE NOTRE SAUVEUR JÉSUS-CHRIST.

    « Apostasie (7e partie) : la guerre interposéeLes saints (1ere partie): Bénédiction »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :